Dossier presse

Reportage sur SPBT Europe dans « c’est au programme » sur France 2 le 2 Novembre 2012

voir la video sur notre chaine

Chronique de Youssef Bouchikhi sur France 2 le 2 novembre 2012

voir la video sur notre chaine


« Un spectacle où tout s’étire dans une parfaite fluidité; et chaque corps ne semble plus que musique, danse et beauté.
Et dans une réalité presque éternelle, ces artistes semblent flotter dans un espace, telles des étoiles qui ne demandent qu’à se poser pour vous émerveiller. »

La Belle au Bois Dormant, Tribune de Tours, 1 fév 2011

« Sans subvention, sans publicité, cette troupe privée accompagnée d’un orchestre symphonique, déplace les spectateurs par le simple bouche à oreille. Elle témoigne de la popularité inouïe de la danse aujourd’hui. »

Nicole Duault – le JDD.fr février 2011

« Le corps de ballet, harmonieux et musical à la façon russe »
« .. Il en ressort une harmonie -savant mélange d’élégance et de retenue pétersbourgeoises. »
« Le raffinement de l’école russe en prime »

B. Jarrasse. Dansomanie

« Alors que le film Black Swan avec Nathalie Porthman triomphe au cinéma, un autre cygne remplit le Théâtre des Champs-Elysées : elle s’appelle Irina Kolesnikova…
Irina Kolesnikova est une diva de la danse que peu d’autres étoiles peuvent égaler. »

Nicole Duault-Journal du Dimanche-16 février 2011, Paris

« Le ballet illuminé par la prestation de la danseuse étoile russe, Irina Kolesnikova, enchante la salle du Théâtre des Champs-Elysées…
…Mais le joyau du spectacle, c’est naturellement Irina Kolesnikova, très charismatique. La danseuse étoile sublime le ballet par une parfaite maîtrise de la technique : la délicatesse de ses mouvements, ses ondulations raffinées, ses envols, sa légèreté divine ont galvanisé la salle. »

Marie Torrès-Musique Classique-Opéra-17 février 2011,Paris

« Irina Kolesnikova est une danseuse russe unique dans son genre, elle constitue une figure à part vis-à-vis des grands du ballet tels que le Bolchoï et le Mariinski, tout en représentant le ballet russe dans les autres pays pour ainsi dire toute seule. »

Nina Alovert-Magazine « Ballet »-N°3 mai/juin 2011,Moscou

« Bravo !Bravo ! » La danseuse étoile du St-Pétersbourg Ballet Théatre Irina Kolesnikova a séduit les spectateurs en exécutant avec brio les personnages des Cygnes blanc et noir. Le raffinement affligé et la douceur du Cygne Blanc, la volonté indomptable et la souplesse du Cygne noir ont profondément touché les spectateurs. Le spectacle fini, plusieurs spectateurs sont restés debout à applaudir. Les sentiments de la salle peuvent être résumés en ces termes : « Après avoir vu Le Lac des Cygnes, on se sent ressuscité pour la vie tout comme la Reine des Cygnes ! »« La beauté de sa danse s’élève à un tel niveau que le spectateur a du mal à respirer ! »

HI Ding Hau-Unated Daily News-22 avril 2011, Taipei

« Irina Kolesnikova excelle dans son rôle, il semble que l’étoile de la troupe brille entourée d’une auréole. Elle allie les techniques parfaites à la présence scénique, les regards pleins d’adoration de son vis-à-vis ne cessent pas de converger vers elle. Les plus audacieux de ses pas n’influent pas sur les moindres mouvements de ses bras ni de sa tête, car chaque geste peut séduire par sa simplicité évidente et par son élégance. »

Elena Cachatori-La Cronaca di Cremona-le 24 mai 2010, Italie

« …Irina Kolesnikova, ce n’est pas seulement la gloire de la troupe, mais son vrai trésor ! Une danseuse fantastique, née pour la danse classique et formée dans l’Académie Vaganova, elle possède une puissante individualité et une technique impeccable… »

La Pensée Russe-Victor Ignatov-le 5 juin 2009, Paris

« …Irina Kolesnikova possède une individualité si forte et une technique si magnifique qu’elle efface tout ce qui existait avant elle. Charmante et charismatique, elle est une vraie diva. »

Debra Craine-Times-le 27 juin 2008, Londres


Le nom de Irina Kolesnikova sera donné à une collection de haute couture

Saint-Pétersbourg, le 10 juillet. Agence d’information « Rosbalt ». Pendant la semaine de haute couture à Paris, on verra la collection consacrée au ballet russe, ainsi qu’à l’une des ses représentantes : Irina Kolesnikova, ballerine pétersbourgeoise.

Comme l’a mentionné l’attaché de presse du théâtre de ballet Konstantin Tatchkine à l’agence « Rosbalt », cette idée est venue à l’esprit de Jean Doucet, célèbre couturier français, qui est venu voir le spectacle « Le lac des cygnes » où brillait la danseuse étoile.
La tournée du théâtre se passait dans la ville de Paris, qui, il y a exactement cent ans, fut ravie des ballets russes de Serguéï Diaguilev.

Kolesnikova avec son talent sans égal, son charisme joints à sa technique et à sa beauté naturelle ont si impressionné Jean Doucet qu’il brûle de créer une collection qui réunisse le passé et le présent de la danse classique russe, sa gloire de jadis et son triomphe actuel. Maintenant le couturier envisage de visiter Pétersbourg où habite sa héroïne.
« Il faut absolument que je vienne respirer l’air de Saint-Pétersbourg », dit le designer qui cherche l’inspiration dans tous les coins du monde.

Les premiers croquis étant déjà prêts, il faut maintenant les étudier avec Irina et commencer les essayages, car c’est précisément Kolesnikova qui va devenir la perle du défilé qui se déroule à Paris dans le cadre de la semaine de haute couture.

La présentation de la collection sous le nom de « Irina Kolesnikova et les Ballets Russes » aura lieu le 24 janvier 2013 au Théâtre Châtelet. Le site n’a pas été choisi par hasard, car c’est dans ce théâtre, il y a un siècle, qu’on assistait aux célèbres saisons Diaguilev.

« … Elégance de l’école de danse russe avec des mouvements d’ensemble très bien réglés et des solistes au port altier. C’est le cas d’Irina Kolesnikova, l’étoile de la compagnie, dans le rôle d’Odette-Odile et de Dmitri Akulinin dans celui du prince Siegfried. Une mention aussi pour le Fou dansé avec un bel allant par Mikhail Ovcharov.Le très nombreux public du Zénith a été conquis par cette prestation qu’il a ovationnée. »

Est Républicain 26 janvier 2012